SUZANNE DERIEX

S'IL PLAÎT À DIEU

Roman
2019. 480 pages. Prix: CHF 40.00
ISBN 978-2-88927-449-6

(Un Arbre de Vie; Tome IV)


Biographie

Vous pouvez nous commander directement cet ouvrage par courriel.

Élisabeth-Antoinette von Gonzenbach, fille cadette du Junker Georg-Leonhard, naît en 1755 au Vieux Château de Hauptwil, en Thurgovie. Elle perd sa mère à l’âge de huit ans. Sa sœur aînée Anna (1742), épouse de Johannes Schläpfer, vit à Speicher, dans les rhodes extérieures du canton d’Appenzell. Anton, son frère (1748), s’initie aux affaires de son père dans le commerce et le tissage du coton, en jouant du violon avec talent. Il épouse sa cousine Ursula von Gonzenbach (1751) du Grand Château. Après deux années passées à Lyon, où elle étudie le clavecin et le chant, Élisabeth se marie à Hauptwil avec David-Emmanuel Develay (1736) bourgeois d’Yverdon, dans les États de Vaud conquis par le canton de Berne, et bourgeois de Genève, où il joue un rôle actif dans le parti des Représentants.
Élisabeth aura huit enfants. Les deux aînés naissent à Genève : Suzette en décembre 1780, Jean-Emmanuel en juin 1782, pendant le siège de la ville, suivi de sa reddition entraînant la chute du parti des Représentants. Les Develay quittent Genève. Jean-Charles (1784) et François (1785) naissent au Vieux Château de Hauptwil, Caroline (1786), Henri (1787) puis Georgina (1789), la septième, à la colonie suisse de Constance.
Au moment de la Révolution française, le gouvernement de Genève amnistie et rappelle les Représentants et leurs alliés. En 1790, après le retour des Develay à Genève, David-Emmanuel est frappé de porphyrie, maladie gravissime qui atteint sa raison. Il se croit empoisonné, accuse sa femme d’infidélité, refuse de reconnaître David-Léonard (1791), son huitième enfant né et baptisé à Genève, qui porte son nom. Il emmène de Genève les cadets, fait enlever les trois aînés et en obtient la garde exclusive à Yverdon.
Élisabeth, recueillie avec David-Léonard par son frère Anton à Hauptwil, est convoquée à Yverdon neuf ans plus tard, après le décès de son mari. Elle trouve ses enfants dans la misère, la famille est sous tutelle. Des connaissances de longue date, Henri et Louise Hentsch-Cardoini, Jean-Théodore et Pernette Rivier-Vieusseux lui viennent rapidement en aide sans parvenir à lever la tutelle.
Lors d’une visite à Yverdon de Pernette Rivier, le jeune pasteur genevois Louis Ferrière (1768), précepteur du fils unique des Rivier, tombe amoureux de Suzette Develay et désire l’épouser. Momentanément aumônier de l’hôpital de Genève, devenue chef-lieu du département français du Léman, il se prépare à fonder un institut d’éducation pour jeunes garçons. Suzette refuse de s’engager : elle est trop jeune, ses frères et sœurs ont besoin d’elle, elle craint que la porphyrie soit héréditaire. Ferrière attend, insiste, lui promet que, en toutes circonstances, il soutiendra Élisabeth Develay et chacun de ses enfants. Suzette accepte, elle partagera sa vie et sa vocation.

Suzanne Deriex


S’il plaît à Dieu (tome IV de Un Arbre de vie) retrace la vie de la famille Develay. Après Un arbre de vie, Exils et La Tourmente, voilà le quatrième tome de Un arbre de vie. Une plongée rare dans l’Histoire de la Suisse, entre 1802 et 1831.


Haut de la page


Vous pouvez nous commander directement cet ouvrage par courriel.

Extraits (Acrobat 189 Ko)