STÉPHANE BLOK

Autres poèmes

poésie

2020. 136 pages. Prix CHF 27.00
ISBN 978-2-88241-461-8


Biographie

Vous pouvez nous commander directement cet ouvrage par courriel.

Manifestations, rencontres et signatures
Index des auteurs

Écrire l’incompréhension

Il flâne, en ville ou dans la nature, s’émerveille, s’interroge. Dans Autres Poèmes, on retrouve l’écrivain, musicien, chanteur Stéphane Blok tel qu’en lui-même, adepte des déambulations et de la réflexion sur le monde, mais avec des tonalités parfois surprenantes. On le connaît Lausannois et urbain, le voici qui se couche au pied d’un arbre, entend «fuir les chevreuils», aperçoit une renarde… Ce qui ne change pas, en revanche, c’est son acuité à observer ce qui l’entoure et à se poser des questions plutôt que d’apporter des réponses: «Je n’ai rien compris / Ni à vous ni aux autres / Ni à rien du tout», avoue-t-il d’emblée, avant de clore ce premier poème par ces mots: «Je crois que je n’ai jamais rien écrit / que mon incompréhension.»
Ce recueil rassemble des textes épars écrits depuis 2014. Certains ont donné lieu à des albums de chansons (Poèmes de la veille et Complainte de la pluie qui passe), d’autres ont fait l’objet de spectacles, de concerts… Un fois de plus, Stéphane Blok séduit par son sens du rythme et de l’image juste. Ses poèmes liés à la nature ou ses livrets de La Passion et d’Épopée rappellent une autre caractéristique de toute son œuvre: cette conscience de s’inscrire dans une tradition ancestrale et ce talent de la mettre au goût du jour.

ÉRIC BULLIARD
,
La Gruyère, jeudi 22 octobre 2020

Haut de la page

Autres Poèmes, poèmes autres, d’une autre texture, pour une autre diffusion, poèmes à dire, poèmes à chanter, à murmurer, à s’approprier, poésies pour donner envie de poésie, envie d’écrire, de décrire, de dire.
Le dernier recueil de Stéphane Blok compile des œuvres écrites depuis 2014 avec un étonnant soucis de cohérence ; apparaissent et réapparaissent sans cesse les mêmes interrogations, la même thématique – l’humain errant dans la nature, là où le bonheur et la mort sont intiment liés. Là où la poésie s’exprime avec aisance, et fait ressentir les doutes, les joies, les questionnements, sans jamais chercher à y répondre.

Haut de la page