ZIEGLER, DOMINIQUE



Manifestations, rencontres et signatures
Index des auteurs


Né à Genève en 1970, Dominique Ziegler, après une première formation à Paris (stages avec l’auteur-metteur en scène Joël Pommerat, École de théâtre des Enfants terribles – professeurs Thierry Frémont et Agnès Soral –), travaille dès 1996 au Théâtre de Carouge comme assistant-metteur en scène et comédien tout en continuant parallèlement une formation à l’École de théâtre Serge Martin, à Genève, dont il sort diplômé en 1999. En 2001, il crée, avec le comédien David Valère, la Compagnie «Les Associés de l’Ombre», et met en scène sa première pièce N’Dongo revient, à Genève. La pièce remporte un grand succès public et critique et est aussitôt reprise à Paris au Théâtre de la Main-d’Or pendant neuf semaines, puis, de retour à Genève, au Théâtre La Grenade, au Théâtre de Carouge deux saisons de suite, et en tournée, avec notamment un passage par la Scène nationale Bonlieu à Annecy. La pièce lui vaut aussi d’être censuré par la Confédération helvétique qui lui retire son soutien pour une tournée africaine après en avoir été pourtant l’instigatrice et s’être engagée contractuellement. Il écrit ensuite et met en scène Opération Métastases, joué au Théâtre de Carouge deux saisons de suite et en tournée en Belgique, France, Suisse et Italie, puis René Stirlimann contre le Docteur B., Building USA et Les Rois de la com’, qui, tous les trois, rencontrent un grand succès à Genève. Building USA est par ailleurs sélectionné dans le cadre d’une manifestation culturelle conjointe suisse allemande et romande, pour être traduit et travaillé par des acteurs bilingues et est présentée en lecture sous cette forme au Centre Dürrenmatt (Neuchâtel) et au Litteraturhaus de Bâle, en 2008.
Dominique Ziegler est aussi l’auteur de deux romans, La Solitude de la mule (Prix Plume d’or de la Société genevoise des écrivains en 2004) et Les Aventures de Pounif Lopez (2008), d’un essai sur le rock, Grandeur, décadence et renaissance du rock progressif, (Prix spécial de l’essai, Société genevoise des écrivains 2006), d’un recueil de poèmes, After Forever – 33 visions de l’au-delà, interprétés par Philippe Macasdar, Myriam Boucris et Bernard Escalon, sur une création sonore d’Andres Garcia, au Théâtre Saint-Gervais en 2005, de nouvelles, ainsi que de paroles de chansons interprétées par Béatrice Graf et Hélène Corini dans le spectacle Deux ailes qu’il met en scène en 2007 au Théâtre L’Échandole (Yverdon) et à La Parfumerie (Genève). En août 2008, il est invité comme auteur au Festival de Spa (Belgique) où sa pièce N’Dongo revient est lue en public par des interprètes belges et français, dont le comédien Pierre Santini. Sa pièce la plus récente, Affaires privées, ouvre la saison 2009-2010 du Théâtre de Poche, à Genève, et est également programmée dans le cadre du Festival de la Bâtie, puis en tournée à L’Arsenic (Lausanne) et à Château Rouge (Annemasse). Elle a aussi été l’une des deux finalistes à avoir fait l’objet d’une mise en lecture par le Théâtre de l’Atelier de Lyon et par le Théâtre du Passage de Neuchâtel dans le cadre du Festival d’écriture théâtrale romande contemporaine, en février 2009. À la demande de Philippe Macasdar, directeur du Théâtre Saint-Gervais, il a co-écrit avec l’auteur Nicolas Buri Le Maître des minutes, une pièce traitant de l’impact de Calvin sur la vie quotidienne des Genevois, présentée au public en juin 2009 au Théâtre Saint-Gervais.


Haut de la page

N’Dongo revient et autres pièces (Théâtre 2001-2008)