ÉLISABETH HOREM

LE RING

roman
1994. 192 pages.
Épuisé, disponible en camPoche
ISBN 2-88241-050-6, EAN 9782882410504

Prix Georges-Nicole 1994
Prix 1994 de la Commission de littérature française
du Canton de Berne
Prix Michel-Dentan 1995

Traduction allemande:
«Der Ring»
Traduit par Markus Hediger.
Bâle: Lenos Verlag, 1996.
Collection CH

Traduction anglaise:
«The Ring»
Translated by Jane Kuntz.
Champaign, London, Dublin: Dalkey Archive Press, 2013.


Biographie

Si le roman d’Élisabeth Horem nous touche et nous trouble comme une profonde et lancinante musique, c’est que le sort du protagoniste y est restitué avec une rare qualité d’évocation. À égale distance de la précision «réaliste» et de la suggestion onirique, le roman prend le lecteur au même piège que celui dans lequel se débat le protagoniste, dans une sorte de cul-de-sac qui est celui-là même de la vie, au milieu de ce «Ring» cerné d’horloges et d’infini, cercle des riches entouré de banlieues tiers-mondistes, boucle d’une vie qui se referme sur une solitude.
Le Ring est indéniablement un roman accompli et très justement révélé à l’attention du public, dont l’atmosphère et la magie nous hantent longtemps encore après la disparition du personnage en un remous anonyme du fleuve de la vie.

24 Heures et Tribune de Genéve

Le Ring tire sa force de son magnifique dépouillement… Le Ring est en effet un roman d’une exemplaire sobriété, taillé net, d’une retenue vibrante. Une écriture blanche, un style dépouillé, et une histoire qui est précisément celle d’un dépouillement…

L’Hebdo

Voilà un beau roman, qui vous habite pour longtemps. Maniant une écriture à la fois efficace et harmonieuse, Élisabeth Horem fait preuve d’une étonnante maturité. En 192 pages, une histoire simple baignée dans une atmosphère envoûtante.

L’Illustré