LAPLACE, YVES



Manifestations, rencontres et signatures
Index des auteurs


Romancier, dramaturge et essayiste de langue française et de nationalité suisse, Yves Laplace vit à Genève, où il est né le 23 mai 1958. Il a publié quinze ouvrages aux Éditions du Seuil et chez Stock, parmi lesquels Un homme exemplaire; Mes chers enfants; La Réfutation; Considérations salutaires sur le désastre de Srebrenica; L’Inséminateur; Un mur cache la guerre; L’Original et Butin. Un récent petit livre inédit, Les Larmes d’Arshavin, est paru en mars 2009 dans la collection L’Aire bleue, qui a ensuite accueilli, en 2010, une nouvelle version du roman Fils de perdition (paru au Seuil en 1989) et en 2011 une reprise du récit La Réfutation (Seuil, 1996), consacré à son père.
Depuis 1984 (Sarcasme au Petit-Odéon), ses pièces Nationalité française; Staël; Maison commune; Feu Voltaire; Nos fantômes… ont été mises en scène par Hervé Loichemol à Paris (Théâtre national de la Colline, Théâtre des Athévains, TILF), Genève (Le Poche, Comédie de Genève) et Ferney-Voltaire (Châtelard). En janvier 2009, le même metteur en scène créait au Théâtre de Carouge Candide, théâtre, repris dès novembre 2009 à Paris (Nouveau Théâtre de Montreuil) et en tournée.
Yves Laplace a également travaillé à divers titres avec les metteurs en scène François Rochaix (qui a créé Trois soldats, variation contemporaine à partir de l’Histoire du soldat, musique de William Blank), André Steiger, Martine Paschoud et Robert Sandoz.
Il exerce par ailleurs des activités de photographe (Les Dépossédés; avec Valérie Frey, photos et textes mêlés, Stock, 2001, et plusieurs expositions communes), de critique, d’enseignant et – depuis 1984 !… –, d’arbitre de football.
Il a été associé dès 1981 aux travaux de la revue Furor fondée par Daniel Wilhem et il a publié des chroniques dans de nombreux journaux et périodiques, en France et en Suisse: Libération; L’Hebdo; Le Temps; etc. Il est membre fondateur des associations d’auteurs Écritures vagabondes et Écritures du monde (Paris), des EAT (Suisse), de la MLG (Association pour une Maison de la Littérature à Genève) et il a codirigé la saison Théâtre et littérature du Théâtre de l’Orangerie à Genève en été 2006.

Guerre et Lumières