ANSORGE, GISÈLE



Manifestations, rencontres et signatures
Index des auteurs


Gisèle Ansorge est née à Morteau, dans le Jura français, en 1923, dans une famille suisse. Après des études de pharmacie, elle a travaillé avec son mari, Ernest Ansorge, dans le domaine du cinéma d'animation. Elle est décédée le 17 décembre 1993 à Étagnières.
Son goût pour la création s'est manifesté dans les secteurs les plus divers: littérature, radio, télévision, graphisme et beaux-arts.
Plusieurs prix lui ont été décernés pour ses pièces de théâtre et ses dramatiques radiophoniques. Son recueil de nouvelles, Le Jardin secret, a obtenu le Prix de Fribourg 1985. En 1986, la Fondation vaudoise pour la promotion et la création artistiques lui a rendu un hommage spécial.
En 1987, elle publie son premier roman, Prendre d'aimer, qui obtient immédiatement un succès considérable, et deux prix littéraires: le prix Paul-Budry et le prix des Auditeurs de «La Première».
En 1989, Gisèle Ansorge publie un deuxième roman, Les Tourterelles du Caire, qui obtient le prix Schiller et confirme son audience auprès des lecteurs. Un recueil de nouvelles, Le Jeu des nuages et de la pluie, consacré aux pierres précieuses, paraît au printemps 1993. Peu avant son décès, Gisèle Ansorge avait rédigé un troisième roman, Les Larmes du soleil.
Prendre d'aimer a été traduit en allemand, sous le titre de Séverine (Limmat Verlag, 1991), et a également obtenu un grand succès.
Gisèle Ansorge conçut plusieurs scénarios pour la télévision, notamment celui de Save the King, création de la TV romande pour la Rose d'Or 1970. Au cinéma, elle a signé le scénario du long métrage d’Ernest Ansorge, D'un jour à l'autre (1972).
Dans le domaine du cinéma d’animation, les époux Ansorge ont mis au point un procédé très original à partir de poudre de sable, qu’ils ont utilisé dans douze films et qui leur a valu une large reconnaissance internationale.

Le Jeu des nuages et de la pluie
Les Larmes du soleil
Prendre d'aimer
Prendre d'aimer
(camPoche)
Les Tourterelles du Caire